Annuaire

Eric JENCZEWSKI Directeur de recherche

Mécanismes de la méiose

Mes travaux explorent les relations réciproques qui lient la recombinaison méiotique et la polyploïdie, une caractéristique importante des plantes à fleur. Outre leurs aspects académiques, mes recherches visent à produire des connaissances opérationnelles utiles pour l'amélioration des plantes.
Génome Reproduction Méiose Polyploïdie Colza
Chez la plupart des organismes, la séparation précise des chromosomes maternels et paternels lors de la première division méiotique exige qu’au moins un crossover, i.e. un produit de la recombinaison méiotique, se forme au sein de chaque paire d’homologues. Ce processus est plus complexe dans les cellules polyploïdes, car chaque chromosome a alors plus d'un partenaire potentiel avec lequel recombiner. Comment ces cellules font-elles face à cette difficulté ? Quelles sont les conséquences sur le déroulement de la recombinaison méiotique? Nous exploitons la variation naturelle ou induite par mutagenèse (EMS ou CRISPR-Cas9) chez les Brassicas, la caméline ou Arabidopsis thaliana pour répondre à ces questions.  

Les espèces allopolyploïdes résultent de la fusion des génomes nucléaires d'espèces distinctes entre lesquels des échanges génétiques peuvent se produire. Nous entendons analyser en détail la nature et la distribution de ces événements en combinant des approches de génotypage haut débit, de séquençage et de modélisation. Ces connaissances pourraient s’avérer utiles pour élargir la base génétique des espèces allopolyploïdes cultivées.  

Nous combinons également des approches expérimentales et computationnelles pour étudier différents aspects de l'évolution des gènes méiotiques chez les plantes.  

Si vous êtes intéressé par l'un de ces aspects, n’hésitez pas à me contacter afin que nous puissions discuter de projets possibles.
Retour