Équipes de recherche

Dynamique et structure des corps lipidiques

DYSCOL 11 membres

La plupart des organismes stockent des lipides de réserve dans des organites intracellulaires appelés corps lipidiques. Situés au carrefour de l’accumulation, du stockage et de la mobilisation des lipides, ils ont fait l’objet de peu d’études contrairement aux enzymes et facteurs de transcription.
ADAPTATION ET MÉTABOLISME SIGNALISATION ET DÉVELOPPEMENT BIOTECH Stress Semences
Au carrefour de l’accumulation, du stockage et de la mobilisation des lipides, les corps lipidiques (CL) ont été moins étudiés que d’autres facteurs importants pour l’accumulation ou la mobilisation des huiles (enzymes, facteurs de régulation des gènes). DYSCOL étudie à l’aide d’approches de biochimie, biologie cellulaire et structurale, la dynamique, la structure et la stabilité des CL végétaux et des protéines associées.

Les lipides sont une classe de molécules de très grande importance dans le métabolisme des cellules. Composants majeurs des membranes biologiques, ils sont aussi impliqués dans de très nombreux phénomènes biologiques et représentent une forme de stockage d’énergie très efficace. Les graines des végétaux dits oléagineux (colza, tournesol, soja..) contiennent des quantités importantes de lipides (appelés aussi huiles). Mobilisées pour la croissance de la plantule après germination. Les huiles sont utilisées en alimentation humaine et animale, et aussi comme sources de molécules renouvelables pour des usages chimiques (vernis, lubrifiants…) ou énergétiques (carburants). La demande mondiale en huile a quasi doublé sur la dernière décennie, et s’accompagne d’une exigence qualitative pour mieux adapter la composition des huiles à leurs usages.

 
Les graines stockent l’huile dans des corps lipidiques. Leur diamètre est proche du micron et ils sont constitués d’un cœur de lipides neutres entouré par une monocouche de phospholipides, dans laquelle on trouve différentes protéines, en particulier les oléosines protéines exceptionnelles possédant la plus grande région hydrophobe continue connue à ce jour. Longtemps considérés comme des inclusions inertes, les CL sont à la fois une émulsion naturelle, stable, riche en huile et micronutriments (vitamines, stérols..), et un organite, avec sa propre dynamique. Cette dualité des CL, émulsion naturelle et organite renforce l’intérêt pour leur étude et intéresse les domaines de la santé (nutrition, obésité) de l’agriculture (de l’accumulation à l’extraction des huiles) et des biotechnologies (synthèse et accumulation de d’huile par des microbes, des algues). DYSCOL étudie les mécanismes et acteurs moléculaires du cycle de vie des corps lipidiques (biogenèse , mobilisation, stabilisation)
Dynamique et structure des corps lipidiques

Responsable :

Thierry Chardot
Retour